Accueil du site > Economie > L’approche par compétences, nouvelle donne de la pédagogie (...)

L’approche par compétences, nouvelle donne de la pédagogie moderne

Publié le lundi 16 juillet 2007. Lu 33389 fois

La notion de « compétence » dans le monde de la formation professionnelle a été imposée par les exigences du monde du travail, le milieu professionnel, l’émergence de nouveaux besoins et le développement de nouvelles technologies.

Les nouvelles technologies ont induit de nouvelles exigences des consommateurs, d’où un nouveau créneau de services grâce au changement des comportements de la clientèle. Lequel changement a engendré également la création de nouvelles entreprises de production et de services, selon le nouveau mode de vie et conformément aux nouvelles attentes de cette nouvelle clientèle. C’est ce qui a donné naissance aux nouvelles techniques de formation et d’apprentissage pour être au diapason de cette nouvelle donne et afin de répondre aux attentes des marchés émergents à l’international.

Cette évolution technologique exige des compétences pour assurer leur continuité dans le temps et dans l’espace. D’où la naissance de l’approche par compétences dans les pays industrialisés d’abord, pour en faire un outil pédagogique à la mode dans le reste du monde. La formation par approche par compétences a donc changé le comportement des apprenants, et des formateurs et des modes de gestions des établissements de formation Les apprenant sont amenés à apprendre une profession sur mesure à l’école et en milieu de travail. Ce qui fait que la compétence est née d’un contexte concret et de manière continue. Laquelle compétence exige du nouveau lauréat d’abord un comportement professionnel adéquat par rapport aux attentes du monde du travail et un savoir faire et un savoir être les intégrants rapidement dans le milieu professionnel. Exemple un garçon de salle doit être capable de travailler aussi bien dans un restaurant d’hôtel que dans un café.

C’est pour ces raisons que l’adoption de nouvelles procédures d’élaboration des programmes de formation est en vigueur depuis une décennie. Ce travail a déjà donné des bons résultats chez certains établissements de formation. Ce qui nous laisse constater que dans le domaine de son application, l’approche par compétence concerne, en fait, les compétences techniques, les compétences spécifiques et la compétence professionnelle. Cela constitue un processus de travail qui conduit à l’implication des lauréats, des élèves en formation qui seront placés en stage.
Malheureusement, dans toute innovation, il y a toujours des résistances au changement. L’approche par compétences, étant innovante en matière de formation, il est évident que son adoption nécessite un changement dans les mentalités en abandonnant les anciennes habitudes ancrées dans la pratique quotidienne des acteurs de formation. Il est légitime que cet abandon des anciens réflexes et l’adoption de cette nouvelle méthodologie ne puissent se faire du jour en lendemain. Cela demande une appropriation de la méthode de la part des acteurs de formation, par la pratique de l’assiduité et surtout dans la volonté de faire.

C’est dans cet esprit que des ateliers de formation sur la question de l’approche par compétences ont été organisés au profit du staff (formateurs et administratifs) de l’Institut de Technologie Hôtelière et Touristique de Tanger, par le ministère du tourisme marocain en collaboration avec l’Agence de Espagnole de Coopération International (AECI) et l’Agence de la promotion et Développement des Provinces et Préfectures du Nord ( APDN ), du 30 juin au 6 juillet 2007, en Espagne, au sein du groupe universitaire CETT, de Barcelone.
Durant ces journées de formation, des modules proposés pour la restructuration de la formation technique dans ledit institut ont été en cours de discussion. Des cas concrets ont été exposés par les intervenants du CETT et notamment messieurs Peguero David, Xavier… et mesdames Asunta et… Ces interventions ont pu éclaircir cette nouvelle donne aux acteurs responsables de la formation à l’ITHT de Tanger.

Des séances de formations sont aussi prévues à Tanger au courant du mois de septembre prochain pour mieux cerner cette procédure et afin de mieux assimiler cette notion pédagogique.



Dans la même rubrique

Le Ministre délégué confirme : Les coupes budgétaires, résultat d’une "étude bien détaillée et argumentée" de la situation des finances publiques

Economie | Les coupes budgétaires, résultat d’une "étude bien détaillée et argumentée" de la situation des finances publiques Les coupes budgétaires est une décision du (...)

L’économie sociale au Maroc : Cas des coopératives

Economie | Par Ahmed MESKINE Les pouvoirs publics accordent, de plus en plus, un grand intérêt au développement local : Régionalisation, Décentralisation, Déconcentration, Initiative (...)

Anti-blanchiment d’argent : Le Maroc avance d’un bon pas

Economie | Même si la décision a été entérinée depuis quelques mois, le président de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF), Hassane Alaoui Abdallaoui, entame son (...)

Journée EMI RISK MANAGEMENT 2013

Economie | Journée EMI Risk Management 2013 Sous le thème : « Le risque financier : d’un simple risque de crédit à une crise (...)

jeunesdumaroc.com

Bienvenu invité:

Devenir membre de JDM Magazine c'est :

Vous exprimer librement et partager vos points de vue.
Vous exprimer devant un large public.
Communiquer directement avec les lecteurs, à travers les commentaires.
Bénéficier d'une nouvelle expérience journalistique.

Devenir rédacteur sur JeunesduMaroc.com c'est aussi :

Parce que c'est grâce à Vous et à Votre volonté que JDM Magazine existe.
Parce que c'est à travers JeunesduMaroc que tous les jeunes pourront, s'exprimer en toute liberté vers une large communauté
Enfin, parce qu’il est temps de nous céder la parole !!!

Inscription membre

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


En cliquant sur valider vous acceptez nos conditions d'utilisation